GALILÉE AVAIT RAISON

LA TERRE EST RONDE….. ET LE RESTERA

MAUVAISE NOUVELLE POUR NOTRE SYSTÈME MAJORITAIRE QUI N’A TOUJOURS PAS COMPRIS.

GALILÉE AVAIT RAISON
LE PAPE L’A COMPRIS. PAS LA DÉMOCRATIE.

LE JUGEMENT DOGMATIQUE l’emporte souvent à court terme (ABUS DE POUVOIR). En 1633 – le Saint-Office, tribunal de l’Autorité, juge « souverainement » et condamne Galilée qui affirme que la TERRE TOURNE sur elle-même et qu’elle n’est pas le centre de l’univers. Cette représentation du monde est – fondamentalement – contraire aux dogmes de l’AUTORITÉ dont dépend le Saint-Office.

→ LIRE AUSSI :

LE JUGEMENT DOGMATIQUE – RÉALITÉ DES FAITS : 0 – 1 (TOUJOURS)

En 1981 Jean-Paul II – nouveau chef de cette Autorité – nomme une commission d’étude, composée d’historiens, de savants et de théologiens, qui remet ses conclusions à l’Académie pontificale des sciences concernant le jugement. En 1992 – 359 ans plus tard – l’Église RECONNAÎT DES ERREURS dans son jugement.

Aujourd’hui – comme hier – le JUGEMENT est quelque chose de difficile et les ERREURS DE JUGEMENT sont très – trop – nombreuses. L’AUTORITÉ (majorité en démocratie) n’a – toujours – pas compris, que son POUVOIR ne permettra JAMAIS à son jugement de l’emporter CONTRE les faits.

LES FAITS ONT T O U J O U R S RAISON

L’incapacité de voir la limite de ses propres dogmes, malmenés par le changement, n’est certainement pas limitée au Saint-Office. On a vu comment Kodak – qui a inventé le premier appareil de photo numérique – a fait l’ERREUR DE JUGEMENT de ne pas y croire. Kodak avait le monopole de la pellicule, il « jugé » – en considérant à tort son monopole – qu’il n’y avait pas de place pour un concurrent.

Mais, les limites existent, des points de basculement (tipping points), au-delà desquels les systèmes ne sont plus considérés comme légitimes, mais comme complètement illégitimes et donc presque impossibles à défendre.

→ LIRE AUSSI :

→ LIRE AUSSI :

ASSUMER LES RESPONSABILITÉS DE SES PROPRES CHOIX.

Je n’ai pas le temps d’attendre 359 ans leur repentance. J’assume mon indépendance par la responsabilité de mes CHOIX et mon JUGEMENT, car ils me sont PERSONNELS. Pendant ces 359 ans d’erreur dogmatique, participer aux autres décisions de ce culte m’aurait rendu complice. Par contre, en sachant que le Pape n’excommunierait que les pratiquants, j’ai été responsable de cette liberté et tolérant pour ceux qui continuaient d’aller à son Église.

C’est urgent que la démocratie fasse de même, sous peine d’avoir rapidement UNE GUERRE DE RELIGION/CIVILE.

Les gens accèdent à la MAJORITÉ dans plein de domaine (la conduite, l’alcool, la signature d’un contrat, etc), la démocratie doit donner l’ÉMANCIPATION à ceux qui ne veulent plus d’une cohorte d’adolescents/députés qui se chamaillent. Ils prendront – qu’on leur donne ou non – leur TICKET de sortie (émancipation) concernant leur SANTÉ, leur ÉDUCATION, leur RETRAITE, leurs DÉPENSES PUBLIQUES, en devenant INDÉPENDANTS.

Si la démocratie ne laisse jamais le choix d’une solution « GALILÉE » à tous ceux qui assument leur vie et leurs décisions, nous allons vers une guerre civile.

La démocratie doit reconnaître le droit à une minorité d’avoir ses propres solutions.

LE PAPE L’A COMPRIS – IL EST URGENT QUE LA DÉMOCRATIE EN FASSE DE MÊME

→ LIRE AUSSI :