QUE S’EST-IL PASSÉ ?

LA DÉMOCRATIE EST UN SYSTÈME D’UNE SEULE VÉRITÉ

Ce système HÉMIPLÉGIQUE, cette politique d’APARTHEID, a montré sa TOTALE INCOMPÉTENCE d’affronter les problèmes autrement qu’en abusant de son pouvoir.

QUE S’EST-IL PASSÉ ?
UNE SIMPLE LOI DE LA RÉSISTANCE DES MATÉRIAUX AURAIT APPRIS CE QU’EST LA LIMITE D’ÉLASTICITÉ

La démocratie l’ignore, mais sa règle de la majorité a atteint sa limite d’élasticité. Comme tout matériau, il est très difficile de connaître cette résistance EN DEHORS des contraintes normales et habituelles.

Une fois cette limite atteinte – c’est « une loi physique » – il n’y a aucun moyen de récupérer cette élasticité à la résistance. Impossible et c’est justement ce qui rend dangereux de jouer avec un pouvoir.

→ LIRE AUSSI :

CETTE LIMITE EST CONNUE POUR TOUS LES MATÉRIAUX

Même nos ancêtres – intuitivement – avaient déjà compris. Par des dictons, ils enseignaient à leurs enfants la tolérance. Pour ne pas atteindre ce point par « usure », ils disaient « tant va la cruche à l’eau, qu’à la fin elle se casse ».

La démocratie n’a pas voulu résoudre les problèmes que son système majoritaire IGNORAIT. Le règlement des conflits (les divorces) ne trouve aucune solution dans un système où «the winner takes all». Le principal échec du système politique actuel est qu’il n’a pas tenu compte de son échec de jugement dans le procès GALILÉE. Au lieu d’adapter son système, il a voulu – à tout prix – rigidifié sa pression, jusqu’à perdre DÉFINITIVEMENT son pouvoir.

Vous AURIEZ DÛ avoir le choix de faire mieux

Comme toujours les « Hautes Autorités » du système d’apartheid, vont perdre pied et vouloir retenir les gens qui ont pris leur liberté. Rappelez-vous ce Président de la France qui n’a rien compris à ce qui lui arrivait et a fait adopter une loi – Hadopi – pour bien montrer qu’il saurait rester le maître. Il n’a montré que sa totale méconnaissance de la mutation des systèmes en se ridiculisant devant des jeunes «bidouillant» sur leurs claviers.

Les résultats finaux – désastreux – sont sortis discrètement, comme ceux de SWISSAIR d’ailleurs sans que personne remette en cause la responsabilité du système qui élit ces « Hautes Autorités ». Le prochain échec – qui sera mortel pour notre système – est la gestion des finances. Tout le monde en parle, discrètement. On sait très bien que personne ne maîtrise les prêts, les hypothèques et les retraites. Tout cela n’est qu’un énorme schéma de PONZI. Mais – tout comme SWISSAIR – combien d’électeurs s’en occupent avant qu’il ne soit trop tard ?

Combien d’électeurs aujourd’hui – utilisant un service du type de WhatsApp – protégeraient le monopole des PTT en lui réservant le dernier « mile » ?

Remplacez le monopole des « PTT » par LAT / LAMAL / UNI / EPFL / LOI SUR LE TRAVAIL / LES GRENOUILLES DE GRETA / MODE D’ÉLECTION DU CONSEIL FÉDÉRAL / GESTION DES COÛTS DE LA RETRAITE / BUDGET MILITAIRE / IDOLES /etc… et vous comprenez que les décisions démocratiques, ne permettent pas de faire de meilleur choix – que d’essayer de sauver leur monopole dans le cas de la PANDÉMIE.

Cette alarme – si ce n’est pas déjà trop tard – devrait nous inciter à repenser la démocratie – ou la quitter – AVANT une catastrophe. Maintenant on vous a prévenu et vous avez – encore – le choix.

Vous n’avez rien appris de la FAILLITE de SWISSAIR, des PTT, de la LAMAL. Dommage, mais ne soyez pas étonnés si VOS RETRAITES sont votre PROCHAIN et DERNIER examen.

Ce qui se passe devrait nous éviter une guerre « civile ». Car engager le combat, c’est se mettre au niveau du système en place. Les châteaux forts du Moyen Âge ont laissé place aux « châteaux » de la Renaissance. Ils n’ont pas dû se « protéger » des mêmes menaces. C’est un signe qui montre que les avions militaires ne serviront à rien dans un autre futur choisi.

Pour tous les autres changements, vous aurez dorénavant le libre choix. Le système tentera de vous retenir – principalement en vous faisant peur – mais ne pourront pas vous empêcher car vous serez insaisissables dans vos nouveaux choix. Il en ont eu un avant goût avec les ABSTENTIONNISTES que le système n’a jamais su traiter, ils seront étonnés de voir la suite.