L’IMMOBILIER EST UN PIÈGE

LE MÊME PIÈGE QUI A AMENÉ SWISSAIR À LA FAILLITE

EN SUISSE ON CONSTRUIT POUR SE FAIRE « PLAISIR » ET POUR SE FAIRE  » RÉÉLIRE  » EN NE DÉRANGEANT PAS « LES GRENOUILLES »

L’IMMOBILIER EST UN PIÈGE

© Ville de La Chaux-de-Fonds, A. Henchoz

Le patrimoine urbanistique de La Chaux-de-Fonds est entré au PATRIMOINE MONDIAL de l’UNESCO en 2009.

La ville de La Chaux-de-Fonds est en panne – historiquement – avec le monde économique. Elle profite des frontaliers qui travaillent dans une usine propriété de chinois pour vendre des montres très chères, car libellées «Swiss made ». Cela lui donne l’impression d’avoir une économie et la rend imbue de ce titre. Le PATRIMOINE MONDIAL de l’UNESCO n’apporte rien d’autre que des frais supplémentaires aux propriétaires des immeubles.

→ LIRE AUSSI :

Cette arrogance du « PRIVILÈGE » amène directement dans le mur. Comment ?

Lorsqu’un bâtiment – existant dans le périmètre protégé – vieillot et ne présentant aucune des qualités nécessaires à sa location, les politiciens ont le choix entre 3 options. La première option serait de valoriser les personnes actuelles et d’abandonner ce titre coûteux de reconnaissance. Impensable pour qui veut être réélu. La deuxième option serait de favoriser les bâtiments hors du périmètre afin de réaliser la fonction d’habiter hors du musée «UNESCO». Là encore les politiciens seraient amenés à reconnaître le coût – exorbitant – à payer pour conserver ce titre.

Vous avez deviné leur position. Ils préfèrent limiter – sous des arguments politiques – la construction de bâtiments qui pourraient mettre en péril la valeur des bâtiments dans le périmètre UNESCO. Ayant limité les constructions, ils se saisissent de l’excuse pour obtenir des subventions dans les bâtiments transformés. Ne vous étonnez pas ensuite si le prix de ces bâtiments ne reflètent – en rien – leur valeur réelle.

Les « GENS » du CHÂTEAU vous mentent – délibérément.

Ces politiciens font la pluie et le beau temps. Ils alimentent un système – unique au monde – de privilèges accordés – sous de fausses excuses – aux propriétaires/constructeurs/électeurs suisses actuels aux dépens des locataires/utilisateurs/jeunes futurs. Ce qu’ils font mériterait – dans d’autres domaines d’être poursuivi pour avoir mis en place un système de Ponzi.

→ LIRE AUSSI :

Ces politiciens sont perfides et complices d’un système plus vaste. Malgré tous les échecs que leur politique a produits, ils se pensaient en sécurité grâce à un système très astucieux qui les a protégés jusqu’ici : la démocratie. Ce système – sorte d’apartheid légalisé – consiste à « enrôler de force » tout citoyen sans A U C U N E autre possibilité que de remettre en cause les choix faits par leurs prédécesseurs.

→ LIRE AUSSI :

→ LIRE AUSSI :

La classe politique n’assume jamais la responsabilité de ses choix.

Si ça n’est pas un système de PONZI, alors dites-moi ce que je n’ai pas compris. Car aujourd’hui nous devons/devrons assumer des choix coûteux imposés par des politiciens qui n’ont – à aucun moment – dus NOUS rendre compte de leur choix. Ces mêmes politiciens qui s’étonnent que – ne voulant pas être complices de leur traîtrise – nous préférons l’abstentionnisme.

L’ABSTENTION c’est le premier pas vers une ÉMANCIPATION du système qui nous est imposé. Ne pas accepter l’ABSTENTIONNISME c’est risquer UNE GUERRE CIVILE.

Une ÉMANCIPATION c’est permettre aux Autorités de n’être redevables QUE devant les citoyens ayant accepté leur CULTE. Le Pape l’a fait, les Autorités politiques se doivent de le faire afin d’éviter un « procès type Nuremberg » d’abus de pouvoir.

EN CHANTIER