QUI ASSUMERA LEURS CONNERIES ?

LA DÉMOCRATIE EST UN SYSTÈME D’UNE SEULE VÉRITÉ

Architecte d’un home médicalisé – à Saint-Blaise – je m’étais opposé à construire un abri PC

QUI ASSUMERA LEURS CONNERIES ?

un home « abandonné » par une partie de son personnel soignant (ce n’est pas Saint-Blaise)

UNE SIMPLE PANDÉMIE A PROUVÉ UN CHOIX CORNÉLIEN POUR LES SOIGNANTS.

En effet j’avais argumenté, qu’en cas de guerre, le personnel soignant – devant le dilemme de deux priorités – choisirait leurs enfants et leur famille et que les résidents n’atteindraient pas l’abri. Personne n’en a vraiment parlé, mais certains homes ont été abandonnés par leur personnel soignant. C’est peut-être terrible, mais c’est tout à fait compréhensible.

La construction du home de Saint-Blaise avait encore été retardé par l’opposition – acceptée – d’une association qui s’était opposée uniquement parce que dans la parcelle privée existait un bassin qui serait détruit. L’association n’avait accepté qu’on s’attaque aux grenouilles.

→ LIRE AUSSI :

LE HOME A ÉTÉ CONSTRUIT AVEC UN ABRI – COMPLIQUÉ ET CHER ET UN NOUVEAU BASSIN POUR LES GRENOUILLES

Sauf que ma maman a passé ses dernières années dans un home – en tout point semblable. Le personnel soignant a été d’une qualité humaine exemplaire. La gestion d’une personne Alzheimer, sans demander des soins médicaux lourds est très éprouvante. Résultat, les dépenses annuelles se sont élevées à plus de CH 90’000.-. C’est un salaire – annuel – que ma maman n’a JAMAIS atteint lorsqu’elle travaillait.

Je ne peux pas m’empêcher de penser que dans cette somme figure – sans en connaître le détail – les frais d’abris PC et de déplacement de grenouilles. Alors je pose la question, à qui dois-je envoyer la facture des frais découlant des choix stupides contre lesquels – en tant que responsable de mon projet – je m’étais opposé ? Y a-t-il un Conseiller d’État, qui assumant sa responsabilité puise dans sa caisse ou qui fasse le nécessaire pour que cela ne se reproduire plus ?

MONOPOLE HAUTAIN – SERVICE HUMAIN : 0 – 1

Il semble que non. La démocratie n’a pas voulu résoudre ces problèmes. Le bâtiment JESSEL ne financera pas d’ABRI ANTI-ATOMIQUE dans ses bâtiments. Si l’État l’exige, il en assumera les coûts.

Comme toujours les « Hautes Autorités » du système d’apartheid, imposent des lois dont elles ne vont JAMAIS assumer les coûts. Il va falloir – impérativement – séparer les frais découlant de leur lâcheté et de leur choix hautain, de ceux d’une gestion humaine.

À titre de comparaison, nous avons eu, ici, une maman d’un Italien émigré présentant le même symptôme. Lorsqu’elle a eu les premiers signes, il est vite apparu qu’un retour en Italie et/ou un placement en home était hors de question et qu’il fallait trouver une solution « humaine ».

Cette dame a été entourée de personnes de son voisinage qui ont pu – très longtemps – la surveiller, sans l’enfermer, ni trop l’infantiliser. De temps en temps, néanmoins, cette dame s’échappait et partait à pied dans la ville. Mon amie l’a trouvée dans la rue, la prise par le bras et tout en lui parlant sa langue maternelle qui la rassurait, elle a parcouru les quelques centaines de mètres conduisant au restaurant tenu par son fils.

Les BÂTIMENTS JESSEL intègre ce type d’AIDE SOCIALE DE PROXIMITÉ, celle qui paraissait naturelle à nos grands-parents et qu’on a institutionnalisée et qu’on doit payer aujourd’hui à des ORGANISMES.

Ce que le monopole hautain des PTT, de la LAMAL, des UNIVERSITÉS, de la loi sur le TRAVAIL des associations défendant LES GRENOUILLES DE GRETA et pire que tout, leurs complices, les ÉLUS, les JOURNALISTES, certains FONCTIONNAIRES n’a pas réussi à faire, un retour vers un système HUMAIN le rend possible.

La PANDÉMIE l’a montré, JESSEL l’applique dans ses BÂTIMENTS. Nous sommes tous des AUTO-ENTREPRENEURS SOCIAUX. Il faut simplement un bâtiment différent et la constitution d’une communauté FAVORABLE au préalable.

NE PAYONS PAS POUR LES PEURS ET LES CHOIX DES AUTRES

Nous sommes tous capable de nous passer d’une OBLIGATION d’aide à autrui. JESSEL a compris quelles sont les conditions à remplir au préalable. Nous les appliquerons aux résidents. Nous éviterons une guerre « civile » car l’aide est mutuelle et irremplaçable.

» VOUS AIMEZ LES CHIFFRES ? – c’est ici