SOMMAIRE – CE QUE JE VEUX DIRE

Bonjour, je m’appelle Yves.
Ce blog pourrait s’appeler LETTRES A MA FILLE

Ce blog est le fruit d’une relation spéciale que j’ai la chance d’entretenir avec ma fille depuis de nombreuses années.

Le jour de sa naissance, j’ai soudainement pris conscience que je passais au second rang, irrévocablement. J’allais lui transmettre le relais, que je le veuille ou non. Elle serait celle qui – un jour – me dépasserait. Elle saurait mieux, plus de choses, des choses plus importantes que moi, dans de nombreux domaines.

(J’avais personnellement déjà vécu un moment comparable, le jour où mon propre père m’avait demandé de porter son sac à dos lors d’une marche en famille.)

Nous avons passé ensemble – pendant des années – une heure tous les matins. C’était un rite qui nous a permis de construire quotidiennement notre relation.

A ses interrogations «papa j’ai une question» je me devais de trouver des réponses qui tiennent la route et qui soient à l’épreuve des faits.

Lorsque la solution était insatisfaisante ou contradictoire avec la réponse de sa grand-maman, de ses amies ou de ses voisines, elle revenait le lendemain matin avec «papa j’ai – encore – une question».

De même lorsqu’en y réfléchissant durant la journée, je trouvais ma réponse imparfaite ou partielle, je revenais également le lendemain matin avec un complément d’information.

Nous avons bâti ainsi une relation forte, mais aussi une vision solide, cohérente, et respectueuse, nourries de nos différences.

Cela forme une sorte de philosophie de vie. Elle parle, principalement, de CHOIX PERSONNELS. 

Cette philosophie se trouve – en partie – sur ce blog, répartie en 4 thèmes.

Désolé, le style de vie que vous avez commandé est actuellement en rupture de stock

1.-  L’ABSTENTIONNISME

Depuis toujours, je suis ABSTENTIONNISTE. Et ça n’est pas – et n’a jamais été – en raison d’un amour pour la pêche – qu’on prête volontiers aux ABSTENTIONNISTES les dimanches de vote.

Je vous dirai, sur ce blog, ma vision depuis l’intérieur, pourquoi je le suis, ce qui me fait le rester et ce qui pourrait – éventuellement – me faire changer d’avis. Je vous dirai aussi ce que je ne suis pas. Je n’ai pas la prétention de parler au nom des autres ABSTENTIONNISTES, mais j’en sais certainement assez pour répondre à tous ceux qui ont écrit sur les ABSTENTIONNISTES, le plus souvent sans n’en rien savoir.

L’ABSTENTIONNISME est – à chaque votation ou élection – grandissant. Il est définitivement irréconciliable avec le système démocratique, qui en est le responsable. Il n’y a pas de retour en arrière possible.

Je vous dirai l’urgence de prendre en compte l’avis des ABSTENTIONNISTES avant qu’il ne soit trop tard, le danger qu’ils présentent pour le système “démocratique” en place.

La BONNE NOUVELLE c’est que l’ABSTENTIONNISTE, si on sait l’écouter, représente aussi une chance pour la suite de notre aventure sociale commune.

C’est génial d’être papa

2.-   C’EST GÉNIAL D’ÊTRE PAPA

Le deuxième sujet du blog qui me tient à cœur, c’est le rôle de PARENT – PAPA dans mon cas – que j’ai la joie de pouvoir “jouer”, remplir ou assumer, selon le point de vue auquel on se place, depuis maintenant plus de trente ans.

En effet lorsqu’un jour on devient papa, on ne le sait pas, mais c’est pour la vie. On ne peut pas rompre l’engagement, résilier le lien, obtenir un droit de retour ou au pire bénéficier d’une période d’essai.

Et chose étonnante, dont on ne parle jamais dans les magasines, c’est un rôle en perpétuelle mutation. Le papa des publicités avec un petit enfant dans les bras, devra aussi être le papa d’une  jeune fille, puis d’une adolescente, et d’une demoiselle. Puis il sera le papa d’une adulte. Ce que j’ai appelé dans mon cas le papa «honoraire». Non pas qu’il soit payé – sauf en gratitude et sourires – mais parce qu’ayant cessé d’exercer la fonction, il en garde le titre et les prérogatives honorifiques.

Dans cette partie, je vous raconterai aussi ma vision de l’école, son appui ou son frein au rôle de papa et à l’éducation des enfants. Si l’école et/ou les parents continuent de démissionner, le résultat sera bien plus grave pour la société qu’une taxe Nutella, que la longueur des cornes des vaches ou la réalisation de pistes cyclables.

Papa est un sujet qui me tient à cœur. Ce rôle me touche personnellement car il est primordial, tant il est formateur pour l’enfant mais aussi pour moi.

Je le jure…

3.-   LES VALEURS, LES CHOIX et LES ATTITUDES

On ne peut pas écrire un blog sur ces deux premiers sujets sans avoir de fortes valeurs sous-jacentes à défendre.

Devenir papa est une expérience extraordinaire. Pour moi elle a été la plus importante, celle où les responsabilités ont le plus d’impact, où les résultats sont les plus vitaux et où le succès est le plus gratifiant.

Et croyez-moi j’ai fait beaucoup d’autres choses dans ma vie. Mais c’est justement parce que la prise de conscience de ces nombreuses expériences a pu être partagée et transmise qu’elles ont pris leur réelle valeur.

J’y ai appris que le mensonge n’est pas anodin, l’égalité pas si simple, la santé et la drogue des problèmes personnels mais difficiles et les réponses que la société nous propose souvent inefficaces.

La façon dont on nous présente ces problèmes et dont on les discute ne permet pas une approche constructive. Il y a d’autres façons d’appréhender ces sujets complexes et souvent dérangeants.

Nous sommes tous responsables des FAKENEWS et de la tolérance qu’en ont nos enfants et qui les éloigne de la réalité.

Je vous parlerai également du rôle central des attitudes sociales qu’on appelle en anglais soft skills.

Tout est relatif si l’on y prête attention

4.-   LA RELATIVITÉ dans Y AVEZ-VOUS SONGE ?

Tout est relatif. Tout, absolument tout.

Pour finir, je mettrai en corrélation certains faits officiels, chiffres, résultats dont la différence de traitement m’a étonné, interpellé voire effaré. Ils ébranlent les certitudes établies et forcent à introduire un peu de RELATIVITÉ bienfaisante.

Bienvenu dans cette partie, plus rafraîchissante, sans être pour autant moins porteuse de sens et de vérités premières.

Un peu de légèreté n’a jamais fait de mal.

EN RÉSUME – ce que je veux vous dire.

Ce n’est que par nos CHOIX PERSONNELS qu’on donne une valeur aux choses et à notre contexte. Ce n’est que par nos CHOIX PERSONNELS que l’on crée le rapport unique à notre environnement.

L’ABSTENTIONNISME est d’abord un CHOIX PERSONNEL. Il peut se cacher partout, pas seulement les week-ends de vote, mais aussi dans l’abandon des résolutions des vrais problèmes, dans l’abandon de la transmission des valeurs à nos enfants enfin dans le peu d’implication dans notre propre projet de vie.

Le monde évolue et il ne peut le faire à travers des dogmes. Son évolution est imprévisible et irréversible. La gestion courante de nos problèmes ne suffit plus. Il faut un engagement clair et fort. Les parents ont un rôle majeur à jouer. La société, l’école et les parents doivent appuyer, apprendre, former à faire ses propres CHOIX PERSONNELS.

Je ne suis pas politicien. Je ne cherche pas vos voix, ni votre soutien, ni votre approbation.

Mais peut-être que quelques uns d’entre vous auront du plaisir à échanger leurs expériences, leurs valeurs et leurs projets de vie, leurs CHOIX PERSONNELS différents et radieux.

Au plaisir de vous retrouver – plus ou moins – quotidiennement et de communiquer avec vous, si ces sujets vous intéressent.
A bientôt donc.

Je vous souhaite une excellente journée.


PS : Vos commentaires sont les bienvenus. Ils seront fortement modérés pour garder une certaine qualité au débat. Vous trouverez quelques renseignements complémentaires me concernant en cliquant dans à propos.